10 avril 2006

Rer

Yéla courut pour prendre son train de 18h56, dans le tunnel, toujours sale, elle entendit le grondement résonnant à l'approche des wagons. Un bip strident résonna au moment où elle glissa sa carte de transport. Elle pénétra à l'arrière du train, ou elle gravit les quelques marches qui la séparaient des sièges, le souffle court, elle s'assit.
Elle sortit son MP3, la musique et les mouvements du RER, la berça doucement. Les tas de déchets accumulés lui rappela avec amertume, la vie urbaine; à la gare de Garges Sarcelles, le train se stoppa. Les wagons semblaient frustrés par l'immensité des blocs de bétons; les paraboles admiraient de leurs places les aller et venus de toute cette population.
Le train repartit, et le paysage défila à vive allure devant le regard fatigué de Yéla.
Elle vit sur le bord de la fenêtre, un insecte, certainement volant. Attendait-il de pouvoir retrouver le grand air? Yéla pensa ouvrir la lucarne pour le remettre dehors, mais elle renonça quand elle vit une grande route au dessus d'elle, où l'insecte risquerait de venir s'écraser goulûment contre le pare brise d'une automobile.
Yéla s'assoupit la tête penchée contre le rebord de la vitre. Un filé d'air faisait bouger des mèches de cheveux tombées d'une coiffure sophistiquée.
Elle se réveilla quand les portes s'ouvrirent à la Gare du Nord. Puis se tint éveillée pour ne pas rater son arrêt à Châtelet les Halles. Entre les deux stations, cinq policiers de la sécurité ferroviaire firent un bref passage au milieu des voyageurs et disparurent derrière la porte à hublot.
Elle remit son sac bandoulière à son épaule et descendit les quatre marches qui la séparaient du quai. Il était bondé de monde dû aux manifestants qui s'amusaient à bloquer de simples personnes désirant travailler ou rentrer chez eux.

Posté par jane_muse à 22:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Rer

Nouveau commentaire